Begegnung mit Valentin Abad


Bienvenue à la maison

Paris, juin 2020. Il se trame quelque chose derrière la façade bleu roi du 2 bis rue Caumartin. Et pour cause. Notre nouveau repère de maître-maroquinier vient de voir le jour. Porte d’entrée passée, les arômes de cuir se mêlent au parfum du bois de chêne. Tous les sens sont sollicités. La lumière chaleureuse invite même à se poser pour bouquiner. Plus qu’une nouvelle boutique, ce lieu est un nouveau concept.





En collaboration avec le studio Be-Pole et l’architecte Antoine Ricardou, nous avons imaginé cette nouvelle boutique comme une porte d’entrée sur notre univers et notre savoir-faire centenaire. Tables d’atelier, mobilier en chêne, assises couvertes de velours, et sol en Terrazzo, le tout ponctué de rappels de bleu. Bienvenue dans l’antre des belles matières et de la maroquinerie bien finie. Notez les meubles inspirés par les bouquinistes de Seine. Un clin d’œil à Paris, cette ville qui nous est chère pour y avoir remporté le prix d’argent à l’exposition universelle de 1900. Mais ce n’est pas tout.




Sold out



Valentin Abad



Valentin Abad

Wir lieben es, in den Ateliers unserer Lieblingskünstler nach Kunstwerken zu stöbern. Einer dieser Künstler heißt Valentin Abad und er ist der Gastkünstler unsererer Kampagne der Saison. Wir treffen den Künstler in seinem Atelier in Montreuil, wo er sich der Bildhauerei und der Liebe zu Rohmaterialien widmet.

Wir lieben es, in den Ateliers unserer Lieblingskünstler nach Kunstwerken zu stöbern. Einer dieser Künstler heißt Valentin Abad und er ist der Gastkünstler unsererer Kampagne der Saison. Wir treffen den Künstler in seinem Atelier in Montreuil, wo er sich der Bildhauerei und der Liebe zu Rohmaterialien widmet.

In Paris als Sohn eines Fotografen und einer Textildesignerin geboren, wächst Valentin mit einer Sensibilität für die Welt der Künste auf, die er studieren und dann als Fotograf praktizieren wird.

Né à Paris d’un père photographe et d’une mère designer textile, Valentin a grandi avec une sensibilité pour le monde des arts, qu’il étudiera avant d’exercer en tant que photographe.

L’artiste est née à Arles, a grandi en Provence, avant de partir pour Paris, puis Londres, avant de revenir en France pour ouvrir sa propre imprimerie. Elle s’intéresse alors à l’illustration d’intérieur, peint et dessine du mobilier qu’elle imagine prendre vie. « J’ai rapidement eu envie de continuer avec la conception de véritables objets » et la voici qui commence à mêler ses talents pour la broderie et le dessin. De retour dans son Sud natal, Sarah s’active au fond de son atelier.



Valentin Abad

Valentin Abad

Wir lieben es, in den Ateliers unserer Lieblingskünstler nach Kunstwerken zu stöbern. Einer dieser Künstler heißt Valentin Abad und er ist der Gastkünstler unsererer Kampagne der Saison. Wir treffen den Künstler in seinem Atelier in Montreuil, wo er sich der Bildhauerei und der Liebe zu Rohmaterialien widmet.

Wir lieben es, in den Ateliers unserer Lieblingskünstler nach Kunstwerken zu stöbern. Einer dieser Künstler heißt Valentin Abad und er ist der Gastkünstler unsererer Kampagne der Saison. Wir treffen den Künstler in seinem Atelier in Montreuil, wo er sich der Bildhauerei und der Liebe zu Rohmaterialien widmet.

In Paris als Sohn eines Fotografen und einer Textildesignerin geboren, wächst Valentin mit einer Sensibilität für die Welt der Künste auf, die er studieren und dann als Fotograf praktizieren wird.

Wir lieben es, in den Ateliers unserer Lieblingskünstler nach Kunstwerken zu stöbern. Einer dieser Künstler heißt Valentin Abad und er ist der Gastkünstler unsererer Kampagne der Saison. Wir treffen den Künstler in seinem Atelier in Montreuil, wo er sich der Bildhauerei und der Liebe zu Rohmaterialien widmet.

In Paris als Sohn eines Fotografen und einer Textildesignerin geboren, wächst Valentin mit einer Sensibilität für die Welt der Künste auf, die er studieren und dann als Fotograf praktizieren wird.

In Paris als Sohn eines Fotografen und einer Textildesignerin geboren, wächst Valentin mit einer Sensibilität für die Welt der Künste auf, die er studieren und dann als Fotograf praktizieren wird.

In Paris als Sohn eines Fotografen und einer Textildesignerin geboren, wächst Valentin mit einer Sensibilität für die Welt der Künste auf, die er studieren und dann als Fotograf praktizieren wird.



Valentin Abad

Wir lieben es, in den Ateliers unserer Lieblingskünstler nach Kunstwerken zu stöbern. Einer dieser Künstler heißt Valentin Abad und er ist der Gastkünstler unsererer Kampagne der Saison. Wir treffen den Künstler in seinem Atelier in Montreuil, wo er sich der Bildhauerei und der Liebe zu Rohmaterialien widmet.

Né à Paris d’un père photographe et d’une mère designer textile, Valentin a grandi avec une sensibilité pour le monde des arts, qu’il étudiera avant d’exercer en tant que photographe.

L’artiste est née à Arles, a grandi en Provence, avant de partir pour Paris, puis Londres, avant de revenir en France pour ouvrir sa propre imprimerie. Elle s’intéresse alors à l’illustration d’intérieur, peint et dessine du mobilier qu’elle imagine prendre vie. « J’ai rapidement eu envie de continuer avec la conception de véritables objets » et la voici qui commence à mêler ses talents pour la broderie et le dessin. De retour dans son Sud natal, Sarah s’active au fond de son atelier.


Quand as-tu commencé ?

À la naissance de mon premier fils, je ressentais un réel besoin de créer mes propres œuvres. Je me suis installé dans mon garage et je me suis lancé dans la sculpture et les installations. Cela fait maintenant bientôt six ans, et tout a changé l’année dernière quand j’ai remporté le concours Jeune Création. Les choses se sont rapidement mises en place par la suite, j’ai enchaîné des expositions et de nombreux projets, dont cette chouette collaboration avec Le Tanneur.

À la naissance de mon premier fils, je ressentais un réel besoin de créer mes propres œuvres. Je me suis installé dans mon garage et je me suis lancé dans la sculpture et les installations. Cela fait maintenant bientôt six ans, et tout a changé l’année dernière quand j’ai remporté le concours Jeune Création. Les choses se sont rapidement mises en place par la suite, j’ai enchaîné des expositions et de nombreux projets, dont cette chouette collaboration avec Le Tanneur.


À la naissance de mon premier fils, je ressentais un réel besoin de créer mes propres œuvres. Je me suis installé dans mon garage et je me suis lancé dans la sculpture et les installations. Cela fait maintenant bientôt six ans, et tout a changé l’année dernière quand j’ai remporté le concours Jeune Création. Les choses se sont rapidement mises en place par la suite, j’ai enchaîné des expositions et de nombreux projets, dont cette chouette collaboration avec Le Tanneur.



Peux-tu nous en dire plus sur tes Œuvres-Sensibles ?


Quand as-tu commencé ?

À la naissance de mon premier fils, je ressentais un réel besoin de créer mes propres œuvres. Je me suis installé dans mon garage et je me suis lancé dans la sculpture et les installations. Cela fait maintenant bientôt six ans, et tout a changé l’année dernière quand j’ai remporté le concours Jeune Création. Les choses se sont rapidement mises en place par la suite, j’ai enchaîné des expositions et de nombreux projets, dont cette chouette collaboration avec Le Tanneur.

À la naissance de mon premier fils, je ressentais un réel besoin de créer mes propres œuvres. Je me suis installé dans mon garage et je me suis lancé dans la sculpture et les installations. Cela fait maintenant bientôt six ans, et tout a changé l’année dernière quand j’ai remporté le concours Jeune Création. Les choses se sont rapidement mises en place par la suite, j’ai enchaîné des expositions et de nombreux projets, dont cette chouette collaboration avec Le Tanneur.



Peux-tu nous en dire plus sur tes Œuvres-Sensibles ?

Qu’est-ce qui te différencie en tant qu’artiste ?

Ich versuche, ungreifbare Dinge gegenständlich darzustellen, Dinge, die schwer interpretierbar sind, insbesondere Gefühle. Ich liebe es, ihnen eine Form oder ein Leben über Werke zu geben, die diese Emotionen materialisieren. Die Menschlichkeit, die Unvollkommenheit stehen im Zentrum meiner Überlegungen und ich mag es, wenn Formen über Unebenheiten verfügen, zum Nachdenken anregen.

Peux-tu nous en dire plus sur tes Œuvres-Sensibles ?


Qu’est-ce qui te différencie en tant qu’artiste ?

Ich versuche, ungreifbare Dinge gegenständlich darzustellen, Dinge, die schwer interpretierbar sind, insbesondere Gefühle. Ich liebe es, ihnen eine Form oder ein Leben über Werke zu geben, die diese Emotionen materialisieren. Die Menschlichkeit, die Unvollkommenheit stehen im Zentrum meiner Überlegungen und ich mag es, wenn Formen über Unebenheiten verfügen, zum Nachdenken anregen.

Qu’est-ce qui te différencie en tant qu’artiste ?

Ich versuche, ungreifbare Dinge gegenständlich darzustellen, Dinge, die schwer interpretierbar sind, insbesondere Gefühle. Ich liebe es, ihnen eine Form oder ein Leben über Werke zu geben, die diese Emotionen materialisieren. Die Menschlichkeit, die Unvollkommenheit stehen im Zentrum meiner Überlegungen und ich mag es, wenn Formen über Unebenheiten verfügen, zum Nachdenken anregen.



Et toi, quel tissu utilises-tu pour tes nappes ?

J’aime chiner des draps anciens. Je les trouve plus beaux et plus résistants. Même si certains ont plus de 100 ans, ils ont fait leurs preuves et peuvent encore servir un bon moment. Cela me prend du temps de les trouver, inspecter, sélectionner, mais c’est une matière que je trouve vraiment noble. Leur passé ne fait qu’apporter de la valeur et de l’authenticité à mes œuvres. Text

Pourquoi le bois ?

Ich begann mit Holz, da es sich um ein edles und schönes Material mit einer schönen Textur handelt. Ich war auch schon immer ein Heimwerker und bei diesem Material erzielt man ein rohes und sofortiges Ergebnis. Kein Brennen, kein Löten, du kannst es ganz einfach bearbeiten und erhältst ein Ergebnis von großer Sensibilität.


Pourquoi le bois ?

Ich begann mit Holz, da es sich um ein edles und schönes Material mit einer schönen Textur handelt. Ich war auch schon immer ein Heimwerker und bei diesem Material erzielt man ein rohes und sofortiges Ergebnis. Kein Brennen, kein Löten, du kannst es ganz einfach bearbeiten und erhältst ein Ergebnis von großer Sensibilität.

Et toi, quel tissu utilises-tu pour tes nappes ?

J’aime chiner des draps anciens. Je les trouve plus beaux et plus résistants. Même si certains ont plus de 100 ans, ils ont fait leurs preuves et peuvent encore servir un bon moment. Cela me prend du temps de les trouver, inspecter, sélectionner, mais c’est une matière que je trouve vraiment noble. Leur passé ne fait qu’apporter de la valeur et de l’authenticité à mes œuvres. Text

Quels sont les liens que tu perçois avec la maroquinerie ?

Alles dreht sich um die Bearbeitung des Materials. Sowohl bei der Bildhauerei als auch bei Lederwaren muss man von einem schönen, aber unbearbeiteten Element ausgehen, um zum gewünschten Ergebnis zu gelangen. Der Vergleich zwischen meiner Arbeit und Lederwaren endet in der Fertigstellung: Während ich meinerseits die unvollkommene und unebene Seite bearbeite, geht die Lederwarenherstellung weit darüber hinaus.

 

Que peux-tu nous dire sur ces stèles ?

C’est avant tout beaucoup de recherches. Il fallait trouver le juste équilibre dans les dimensions. Et puis il y a la notion d’équilibre asymétrique qui est intéressante, ces dents imparfaites sculptées en diagonales. Certaines stèles sont symétriques, mais j’ai pris encore plus de plaisir avec les formes asymétriques, elles entraînent le regard ailleurs et elles ouvrent un nouveau champ.

 

Et toi, quel tissu utilises-tu pour tes nappes ?

J’aime chiner des draps anciens. Je les trouve plus beaux et plus résistants. Même si certains ont plus de 100 ans, ils ont fait leurs preuves et peuvent encore servir un bon moment. Cela me prend du temps de les trouver, inspecter, sélectionner, mais c’est une matière que je trouve vraiment noble. Leur passé ne fait qu’apporter de la valeur et de l’authenticité à mes œuvres. Text



Quels sont les liens que tu perçois avec la maroquinerie ?

Tout est dans le façonnage de la matière. En sculpture comme en maroquinerie, il faut partir d’un élément beau mais brut, de sorte à arriver au résultat recherché. La comparaison entre mon travail et la maroquinerie s’arrête au moment des finitions : quand de mon côté je travaille le côté imparfait et bancal, la maroquinerie va bien au-delà.

Qu’as-tu aimé dans cette collaboration ?

J’ai beaucoup aimé la liberté totale accordée à mon travail, le fait d’avoir carte blanche. Dans cette collaboration, on ressent le profond respect de la Maison pour le travail de l’artiste, et c’est un réel plaisir pour moi de travailler ainsi.



Quels sont les liens que tu perçois avec la maroquinerie ?

Alles dreht sich um die Bearbeitung des Materials. Sowohl bei der Bildhauerei als auch bei Lederwaren muss man von einem schönen, aber unbearbeiteten Element ausgehen, um zum gewünschten Ergebnis zu gelangen. Der Vergleich zwischen meiner Arbeit und Lederwaren endet in der Fertigstellung: Während ich meinerseits die unvollkommene und unebene Seite bearbeite, geht die Lederwarenherstellung weit darüber hinaus.

Qu’as-tu aimé dans cette collaboration ?

Mir gefiel sehr die völlige Freiheit, die mir bei meiner Arbeit gewährt wurde, die Tatsache, dass ich freie Hand hatte. Man spürt bei dieser Zusammenarbeit den tiefen Respekt des Hauses für die Arbeit des Künstlers, und es ist eine echte Freude für mich, so arbeiten zu können.



Et toi, quel tissu utilises-tu pour tes nappes ?

J’aime chiner des draps anciens. Je les trouve plus beaux et plus résistants. Même si certains ont plus de 100 ans, ils ont fait leurs preuves et peuvent encore servir un bon moment. Cela me prend du temps de les trouver, inspecter, sélectionner, mais c’est une matière que je trouve vraiment noble. Leur passé ne fait qu’apporter de la valeur et de l’authenticité à mes œuvres. Text

Qu’as-tu aimé dans cette collaboration ?

Mir gefiel sehr die völlige Freiheit, die mir bei meiner Arbeit gewährt wurde, die Tatsache, dass ich freie Hand hatte. Man spürt bei dieser Zusammenarbeit den tiefen Respekt des Hauses für die Arbeit des Künstlers, und es ist eine echte Freude für mich, so arbeiten zu können.

Que peux-tu nous dire sur ces stèles ?

C’est avant tout beaucoup de recherches. Il fallait trouver le juste équilibre dans les dimensions. Et puis il y a la notion d’équilibre asymétrique qui est intéressante, ces dents imparfaites sculptées en diagonales. Certaines stèles sont symétriques, mais j’ai pris encore plus de plaisir avec les formes asymétriques, elles entraînent le regard ailleurs et elles ouvrent un nouveau champ.






Pourquoi faut-il dire oui à une de tes nappes ?



Qu’aimerais-tu partir explorer ensuite en tant qu’artiste ?

Stone. I love stone. I've started experimenting a little in my workshop using marble, and I'm feeling a real connection to ancient sculpture. My plan now is to incorporate my approach: I need to work on some huge things, which comes with a sense of letting go, but I love that kind of challenge..

Besuchen Sie unsere Geschäfte du 23 mars au 24 mai 2022 pour admirer les œuvres.

Aus diesem Anlassarticipez à notre jeu concours auf der Website oder im Geschäft pour tenter de remporter l'une des 32 œuvres mise en jeu.

Jedes dieser Stücke stammt aus dieser exklusiven Le Tanneur x Valentin Abad Serie.